Les tests 2/2

Après avoir pu visionner la première bobine sur le projecteur nous l’avons vite envoyée à super8france pour la faire numériser. Après trois longues semaines d’attente les rushs arrivent enfin. Sur les conseils du labo nous avons choisi une numérisation en format « CineForm »; format pour le moins particulier mais force est de constater que la qualité est bien au rendez-vous. Nous ne saurions que trop vous conseiller super8france (situé à Lille) la caverne d’Alibaba sur internet pour toute personne désireuse de se lancer dans les afres du Super 8.

Voila donc enfin les résultats des tests ! (en haut le super8 en bas le 5D)

Commençons par le commencement : la mire !
La première chose qui frappe est la teinte jaune de l’image, due a la température-couleur de la pellicule (pour plus d’explications voir l’article test 1/2). On aime ou on aime pas, mais ça pose clairement le style super8.
Ce que l’on remarque immédiatement ensuite, sont les noirs de la mire qui apparaissent très très noir au rendu, un effet qui s’applique aussi sur les couleurs sombres qui de fait deviennent presque noir. Difficile de savoir si cela est due a la pellicule, au développement, ou a la numérisation ; mais quoi qu’il en soit, nous sommes prévenue: pas de couleur sombres !
Mis a part ces deux premières remarques les couleurs sont plutôt fidèles avec le cachet super8 que nous cherchions.
Premier test très instructif donc. Je vous conseil vivement de faire ces même tests dès que vous utilisez du matériel que vous ne connaissez pas : en pellicule ou en numérique d’ailleurs.

Passons maintenant au test des différentes expositions. La cellule photosensible marche très bien, les indications étaient toutes correctes.
Pour ce qui est de la dynamique elle est étonament proche pour f:7 et f:4 (en comparant avec les mêmes ouvertures au 5D). Une bonne surprise donc.
Pour l’exposition a f:11 par contre on retrouve le même problème qu’avec la mire. La sous-exposition passe très mal, l’image est vraiment trop sombre.Dommage, ça aurait été un sans faute.
En bref pour le moment tout va bien, il faudra juste éviter la sous-exposition.

Nous voilà maintenant au troisième et dernier test : l’image avec et sans filtre 80B.
– Avec notre fameux filtre 80B, qui fu pour le moins difficile à trouver, on retrouve notre teinte jaune qui nous accompagne toujours.
– Sans filtre la teinte orangée présente sur le 5D se transforme en image très très chaude, presque orange et noir en super8.
Il faudra donc impérativement utiliser le 80B pour les séquence intérieur !
Ceci dit il existe aussi une autre option : tourner sans le filtre mais éclairer avec des projecteurs « DayLight » (notamment en équipant les projecteurs de filtres correcteurs).

Voilà, la messe est dite. Nous disposons maintenant de toutes les informations techniques pour nous jeter a corps perdus dans le projet !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :