Repérages

Après avoir auditionné la première moitié des candidates pour la séquence 13, celle d’une rupture amoureuse, nous nous dirigeons vers Argenteuil pour visiter un plateau de tournage qui semble idéal pour LE plan le plus important du film – celui de la petite fille qui crie. L’endroit n’étant pas très loin de la Défense nous décidons d’y aller ensuite pour préparer le tournage que nous y avons prévu deux jours plus tard.

Nous avons donc passé notre matinée à auditionner des jeunes filles en pleur, jetant multitude de gobelets en plastique et vêtements prévus pour l’occasion. Malgré le studio très sympathique où nous avons tourné les essais, et les talentueuses candidates qui se sont succédées, ce n’est pas une expérience que nous recommanderions. Disons que ça n’est jamais bon pour le moral et qu’il vaut mieux prévoir quelque chose de sympa à faire après pour se changer les idées. Je doit avouer qu’on aurait pu trouver mieux pour se changer les idées que d’aller se perdre à Argenteuil, mais c’était pour visiter un studio de cinéma alors forcément…

Le studio ABC détenus par Arts & Médias a été construit par un chef-opérateur : Gérard Gallé. Imaginez une grange qui aurait été retapée pour l’occasion. Le plateau principal est un grand cyclo vert/blanc et noir principalement utilisé pour du numérique à en juger les quelques RED qui traînent dans un coin. Nous pourrons utiliser la partie noir du cyclo comme fond pour le travelling de la petite fille, mais que faire pour cacher les autres couleurs ?

La solution est toute trouvée : deux murs en Plexiglas noir servirons à installer un couloir. De plus l’endroit regorge d’objectifs et notamment certains à monture C, celle même qu’il faut pour la Beaulieu 4008. Nous pourrons ainsi changer d’optique et opter pour un grand angle plus avantageux pour le plan en question. En effet, plus l’objectif est grand angle, plus le travelling se fera sentir, il n’est donc pas obligatoire de prévoir une grande distance : 5m suffirons largement.

Enchanté par l’endroit et par le propriétaire des lieux, ravis de pouvoir disposer d’une collection aussi impressionnante d’optique gratuitement en tournage, nous décidons de réserver le plateau pour une demi-journée le dernier samedi de juin (dont vous avez droit à un bref aperçu ci dessus bande de veinard).

Direction ensuite la Défense pour trouver l’endroit où nous positionnerons la caméra le mardi matin. L’endroit est vaste et sans aucun cravatus*  puisque nous sommes en fin d’après-midi, difficile de savoir où se mettre. Néanmoins la sortie du métro au milieu de la place est assez intéressante dans le sens où elle est devant un grand magasin aux couleurs chatoyantes, et qu’en se mettant à un endroit précis (que nous calculons au carrelage près) une mini pyramide cache le nom de la station (encore une fois nécessaire puisque nous souhaitons un film universel et non pas franco-parisien). Nous espérons seulement que nous aurons bien la foule de cravatus exigée par la séquence. Mais bon c’est la Défense, LE repère de tous les bureaucrates. What could possibly go wrong ?

*voir prochain article pour une définition précise du terme « cravatus ».

Comments
One Response to “Repérages”
  1. Sean dit :

    très cool studio. Ravie d’y aller !! Les filles vous êtes bien devant le mur vert 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :