Pouvoir se battre au Pays-Bas contre des moulins

Parti pour une semaine au Pays-Bas à la rencontre de Maya, une grande habituée des tournages de Dynamite Canal Production qui y vit depuis un an, Morgann a emporté la caméra dans ses valises avec la ferme intention d’aller visiter un moulin pour y filmer les engrenages. Trois moulins ont acceptés de les accueillir.

Nous cherchions un moulin en état de marche pour la séquence 26 et un large lac sous la pluie (séquence 23), et quel meilleur endroit pour trouver des moulins et de la pluie qu’aux Pays-Bas ? Car il faut l’avouer, en France ça ne se trouve pas à tous les coins de rues, là-bas si ! Et pour ce qui est de la pluie j’ai appris à mes dépends que le pays détrône de loin la réputation humide de Londres.

Le tournage pris ainsi une tournure internationale, du moins européenne, pour ces « simples » plans d’engrenages et de lac. Assez paradoxalement ce qui me semblait le plus difficile à trouver (les moulins) furent les seuls avec lesquels je revint imprimés sur la pellicule, en effet, le lac et la pluie n’ont pas voulu coïncider.

Deux étendues d’eau, pourtant, correspondaient parfaitement à l’idée que nous nous faisions du plan. L’un – le plus petit – proche de l’habitation de Maya (à Nijmegen), l’autre à la frontière entre l’Allemagne et les Pays-Bas. Mais vu qu’ils ne bougerons pas, il reste la possibilité de revenir un week-end d’été (le temps qu’il pleuvent trois ou quatre fois minimum) et de tourner la séquence.

Heureusement Maya était là pour immortaliser le tournage, voici donc son reportage photo.

Ici Morgann en repérage au bord d’un petit lac, mais sans pluie.

Ne parlant pas le dialecte local (le néerlandais – « krrr » pour les intimes) un ami de Maya au nom de Yaourt à boire français, mais d’une sympathie sans égale, nous aida a discuter avec les autochtones. Il nous a trouvé assez rapidement une base de donnée internet recensant tous les moulins du pays (environs 1300) indiquant leurs spécialités (moudre/scier/pomper l’eau, etc.) leurs horaires d’ouverture à la visite et, le plus important, leurs états de fonctionnement. Après en avoir contacter une petite centaine autour des gares environnante, trois moulins acceptent notre venue si le temps est clément (du vent – forcément – mais pas trop, pas de pluie ni d’orage). Les trois moulin : De Molen (le moulin) à Ede, De Nieuwe Molen (le nouveau moulin) à Veenendaal et le Sint Anna Molen (le moulin Sainte Anna) à Nijmegen. À part le manque évident de fantaisie dans les noms, les trois ont été très accueillant, instructifs et accessible.

Le meunier du premier moulin était désolé : pas un souffle de vent. Néanmoins il nous a fait visiter les lieux dans les moindres détails, jusqu’à la tête, me permettant d’observer tous les engrenages et me permettant d’effectuer le travail de repérage nécessaire. Et de juger l’ampleur de la tâche. Car effectivement il ne fait pas bien jour à l’intérieur – il fait même carrément noir – et la caméra ne réagis pas du tout…

        

Que faire ? Le moulin ne tourne pas sans vent, et la lumière est loin d’être suffisante pour la caméra… Pour le second problème je me souvient des précieux conseils de ciné-super 8 (voir premiers articles) : faire « croire » à la caméra que nous tournons avec une pellicule 200 ASA. En précisant ces réglages au développement, la pellicule devrait faire apparaître plus de grain mais aussi être un tantinet plus lumineuse. L’aiguille du photomètre bouge légèrement, tout reste très très sombre, mais peut être aurons nous une bonne surprise.

Pour le vent le meunier à une idée, il convoque la troupe des meuniers qui vont faire tourner le moulin pour nous. Et comme par magie les engrenages commencent à se mouvoir lentement, s’entrechoquant avec force sous le regard de la caméra ébahit. C’est décidé je film un premier plan.

Questionné sur ce qu’ils ont fait pour faire fonctionner le moulin, le meunier propose de nous faire une démonstration.

   

Alors oui, nous aussi on a hallucinés : ils ont fait tourner le moulin en poussant les ailes. Ils ont du coup gagnés le droit d’être au remerciement du film en grosses lettres clignotantes.

Le second moulin ouvrait spécialement pour nous.

Le meunier, adorable, nous a montré toute l’installation des voiles, des engrenages. En plus des nombreux cadeaux qu’ils nous a fait pour notre visite.

  

Et là, miracle, du vent et du soleil ! Je ne peu résister de sortir la caméra pour filmer une manivelle rouge qui sert à ancrer le moulin – car il faut savoir que la tête d’un moulin bouge entièrement – véridique – pour se positionner en fonction du vent. La manivelle tourne toute seule sous l’action de la force rotative des ailes, et le bruit des cliquetis métallique est assez fort pour espérer une image intéressante. Puis, après avoir changé de rouleau (2éme magasin sur 8) nous entrons à l’intérieur. Les négociations sont dur, mais j’arrive à me placer où je le souhaite : derrière l’engrenage principal afin d’avoir le passage de la lumière à travers les rouages.

N’ayant pas les photos du troisième moulin qui fut tout aussi accueillant et sympathique, voici un florilège de photos vous permettant d’apprécier l’ambiance de ce premier tournage « international ». Pour le moment deux soucis principaux ont été mis en avant : le manque de lumière et le cadre. En effet, le « grand angle » de la caméra n’était pas assez grand pour inclure l’ensemble des engrenages. Encore une fois l’examen des rushs promet d’être intéressant. Rentré sur Paris nous enchaînons directement sur la fête de la musique (le 21 juin) pour finir la bobine des moulins (passage de la bobine n°2 à la bobine n°3) et l’examen de la numérisation de la 2éme bobine test. Mais ceci est une autre aventure.

Diaporama Moulin

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :